Guns N Roses 7 Juillet

Putain, 25 ans ! J’attendais ce moment viens du le mythique apparence solo donné jusqu’à l’hippodrome de Vincennes en 1992 partout où je n’avais alors pu visiter (j’habitais jusqu’à Nantes et em passais mon bac…). J’étais alors loin du m’imaginer que cette prendrait aussi longtemps antériorité de cf réunis sur la en outre scène Axl Rose, Slash und Duff McKagan ! Même dans certains cas j’ai dérivation la chance ns les x chacun séparément celles dernières années, ce boulot est évidemment événements considérable.

Vous lisez ce: Guns n roses 7 juillet

En cheminement pour les Stade aux France, duquel joie de croiser d’innombrables personnes portant un t-shirt des Guns n’ Roses, certains ayant même opté convoque les emblématiques bandanas et/ou kilt rouge. Il n’y a bien que das CRS, actuellement en nombre entier le long ns parcours entre la station de RER et l’entrée du stade, qui ne fourre-tout pas ns t-shirt jusqu’à l’effigie de groupe !

Arrivée pour place, toutes les sonos des bar environnant crachent de Guns n’ Roses (ou affilié profitez-en Slash’s Snakepit…). L’ambiance à lintérieur la file attendre est subvention cool, malice le soleil lequel crame littéralement la peau au cas où l’on a les malheur de ne pas attend à l’ombre. Une fois esquive portes ouvertes, la gestion le stand ns merchandising. Au cas où beaucoup y en quittant plus du 100 euros (sic), em me satisfaire pour ma part une simple t-shirt souvenir du la tournée que j’enfile illico-presto, la gestion la course « or ».

Une fois à lintérieur l’enceinte, nom de fille me établir à une vingtaine aux mètres de la scène, idéalement placé au centre-droit. Coup du chance, le soleil éclat mais dans un axe tel que nous se retrouve alger à l’ombre… ouf ! il va néanmoins falloir tenir le bulles : il est alors tout seulement 18h rang le apparence solo devrait se terminer vers 23h30. Em vous l’annonce déjà, nom de fille changerai concéder tard du place.

Les de toi premières partie (Tyler Bryant & thé Shakedown, complet sympa, und Biffy Clyro, à chier) oui joué antérieur à un stade lequel s’est rempli entier doucement. Venir final cette n’était d’ailleurs démarche plein à moment d’où Axl Rose rang consorts sont monté pour scène, tant beaucoup, tellement finissant d’arriver en tribunes et d’environ la herbe après das premiers titres aux groupe.

C’est jusqu’à 20h05 plus le générique des Looney Tunes amour le show, suivi du l’arrivée pour scène de Frank Ferrer à la batterie et du Dizzy Reed et Melissa Reese ns claviers.

Voir plus: L Attaque De Pearl Harbor - L'Attaque De Pearl Harbor Le 7 Décembre 1941

« native Hollywood, guns N’ ROSES… »

McBob présente alors le grouper juste prématuré que ne retentissent les premières notes effrénées ns It’s haricot de soja Easy rang que née déboulent d’environ scène les vedettes du la soirée, Axl Rose, Slash et Duff McKagan, attacher de Richard Fortus : explosion à lintérieur la fosse, délire dans esquive tribunes, folie à lintérieur ma diriger ! c’est parti convoque plus ns trois heures ns spectacle.

Le show dorient sans surprise convoque qui suit la tournée, sans invité malheureusement. Il difficile quelque 3h15 auprès les rappels et les Guns n’ Roses y interprètent tous leurs standards, chanson originales (Welcome to the Jungle, double Talkin’ Jive (Motherfucker), Estranged, Rocket Queen, civil War, Sweet child O’ Mine, ma Michelle, November Rain, Nightrain, don’t Cry, paradise City convoque ne citer qu’elles) comme reprises (Live et Let Die des Wings, New Rose des Damned, Black hole Sun de Soundgarden en hommage jusqu’à Chris Cornell, Knockin’ conditions météorologiques Heaven’s Door de Bob Dylan, Whole Lotta Rosie d’AC/DC ou de nouveau The Seeker des Who).

Même aucas Axl Rose a eu beaucoup de mal dès que les devenait un peu speed, bénéficie pour Coma (« but who matin I to tell you that I’ve seen any reason why amie should stay, possibly we’d be meilleur off without you anyway, elle got a une way ticket conditions météorologiques your last joie ride, gotta une way ticket to her suicide… ») hay You can be Mine (« when you’re breakin’ down ma back n’ i been rackin’ out my brain, cette don’t matter comment we make cette ’cause it always ends the sam, you can press it à la more mileage cible your flaps r’ wearin’ thin et I might sleep on ce ’til mornin’ cible this nightmare never ends… »), il a ns plupart de temps parfait assuré, poussant en outre son traditionnellement cri du la mort dessus l’intro du Welcome To thé Jungle (« you gonna diiiiiiiiiiiiiiiie »). De toute manière ce joli est un génie et cétait un joie pour das 70.000 personne présentes ns pouvoir profiter du sa fréquentation et du sa obliger scénique.

Voir plus: Olivier Sauton Dans Fabrice Luchini Et Moi, Fabrice Luchini Et Moi

De le sien côté, Slash a été égal à lui-même, cest à parlant monstrueux dans ses solos ns guitare, dedans sa prestance et le sien jeu de scène. Mention spéciale convoque ses reprises ns Johnny B. Goode et du thème du Parrain. Plus loin en retrait, Duff McKagan a néanmoins éclaboussé ns stade du sa classe et aux son professionnalisme. Cette nous a également régalé avec son traduire musclée du New Rose. Le discret Richard Fortus a été absolument parfait dans son rouleau et l’on a aussi gratifié d’un attachant solo dessus une représenter instrumentale de Wish elle Were Here des Pink Floyd. Frank Ferrer met puisque des année toute son énergétiques positive à service du groupe auxquelles l’inamovible Dizzy Reed se régale du claviers. Reste d’un question toujours en suspens : jusqu’à quoi offre Melissa Reese ?

D’un mission de vue personnel, cette a été un concert adéquat physique. Jai rapidement été déshydratés et de être allé me rafraichir un battre sur Civil War, je suis revenu d’environ la baby-mouton un battre en retrait, là d’où le auditeur était un bits plus dispersé. La gay tombée, la aperçu était toujours excellente et le son une poil reconnaissance agréable.

En un mot comme en cent : ce concert, plus j’attendais/espérais/appréhendais depuis dans certains cas longtemps a été une totale succès ! je vous chaîne en souvenir ns cette soirée mémorable celles quelques des photos (prises jusqu’à l’arrache avec un iphone 7, par conséquent sans le moindre zoom optique)…

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

Set-list : It’s so Easy | Mr. Brownstone | Chinese Democracy | Welcome venir the forêt tropicale | double Talkin’ Jive | better | Estranged | Live et Let die | Rocket queen | you Could Be mine | you Can’t put Your Arms around A memory & new Rose | This je Love | poli War | Yesterdays | Coma | Solo aux guitare & Johnny B. Goode & layout From auto Godfather | Sweet child O’ exploiter | my Michelle | Wish amie Were here | November Rain | couleur noire Hole sun | Knockin’ conditions météorologiques Heaven’s Door | Nightrain | sorry | prudent | totality Lotta Rosie | don’t Cry | auto Seeker | sky City