La Bataille De Verdun Bilan

*
Le 21 février 1916, les bataille aux Verdun commence par ns déluge de feu lequel écrase dans des heures les lignes françaises. C"est le commencée d"une offensive allemand qui vise à "saigner à blanc" l"armée française. Les défense de cette partie du front orient rapidement confiée au général Pétain, qui organise les ravitaillement ns front en produire la "voie sacrée", une chemin élargie rang entretenue convecteur le pass ininterrompu du deux files du camions. L"avance allemande sera bloquée par les ténacité des avion de chasse français, venir prix d"un numéro vertigineux de morts et aux blessés.

Vous lisez ce: La bataille de verdun bilan

Pourquoi les bataille ns Verdun ?


Depuis les bataille de la Marne, la guerre de mouvement s"est converti en guerre du positions : les combattant s"enterrent dedans des tranchées, luttent à lintérieur d"horribles conditions, repliés dans la boue venir milieu des rats, entourés du cadavres qu"il n"est pas toujours possible d"évacuer, und surtout, survivent dans la peur...C"est pour lesaillant de Verdunque le circonférence Erich téléphone Falkenhayn entend, profitez-en il l"écrira reconnaissance tard, « saignera blanche l"armée française » par le feu du milliers du canons, c"est-à-dire l"épuiser aussi bon moralement plus physiquement antériorité d"en venir totalement jusqu’à bout. Il est soutenu à lintérieur cet cédé par ns Kronprinz, fils personnes âgées de guillaume II, à lui aussi bien décidé à anéantir l"armée français et lequel qualifie Verdun ns « cœur ns la la france » symbolique.

*
Les allemand savent l"importance du ce emplacement situé pour la Meuse, en Lorraine, dont das fortifications en fabriquer à la fois un partager stratégique et une question d"honneur national convoque les Français. Les défense aux Verdun a en deffets une histoire militaire très ancienne : des fortifications existaient déjà au xive siècle, prédécesseur que ne soit construit une citadelle souterraine parmi Louis XIII, consolidée entre Louis XIV auprès Vauban, puis encore renforcée à la fin du XIXe siècle. Par leur fois, la communes a été assiégée et garder par esquive Prussiens, en 1792 rang en 1870. Verdun dorient effectivement difficile à défendre là la Meuse coupure en deux le champ aux bataille, au contraire mais le front cadeau un saillant, donc deux parties jusquà défendre à lieu d"une seule. Les allemand savent même qu"il est difficile convecteur les françaises de arrivée au porter secours des troupes basé à Verdun, en raison aux l"absence d"une ligne de chemin aux fer digne du ce nom.

De plus, esquive forts sont dépourvus d"effectifs und d"armement en nombres suffisant, viens du Joffre orient persuadé de caractère quasi-imprenable des fortifications aux Verdun rang n"imagine aussi pas une offensive à cet endroit. D"ailleurs, en honorable 1915, les autorités militaires oui décidé ns déplacer d’un quarantaine du batteries lourdes et une dizaine de batteries du campagne d’environ d"autres secteurs jugés concède sensibles. Aussi, lorsque la bataille de Verdun éclate, das Français sont-ils particulièrement surpris, s"attendant à une bataille en Champagne.

Voir plus: Extrait Du Traité De Versailles (28 Juin 1919), La Paix Et Le Traité De Versailles (28 Juin 1919)

Une offensive à fond préparée

Décidée dès décembre 1915, la bataille ns Verdun, plus le diriger commandement deutsch veut décisive, a été minutieusement préparée. Des tunnels en spécifique ont lété aménagés le reconnaissance près faisabilité des emplacement françaises, ns profonds abris ont été creusés, pouvant daccueillir 72 bataillons d"assaut, et das effectifs allemand ont été renforcés, passant à huit divisions. L"armée allemande est placée sur un former d"une douzaine ns kilomètres und 221 batteries d"artillerie sont installées. Malice le secret lequel entoure celles préparatifs, esquive services de renseignements français sont saisir d"une attaqué prévue convoque le 11 février. Mais les les autorités militaires n"accordent plus peu ns crédit à cette surprenante information, même si quelques renforcement sont envoyés dessus place, venir cas où... Convecteur des les raisons météorologiques, l"attaque dorient reportée du quelques jours.

*
Le 21 février, à 7 heures 30, l"artillerie allemande passe jusquà l"action. Elle détient plus de 1,2 million du canons, parmi eux 13 redoutables Krupp ns 420 mm. Les trois divisions françaises présentes sur ce front d"une quinzaine de kilomètres seulement sont assaillies par un déluge du bombes. Von Falkenhayn espère ainsi anéantir au maximum l"infanterie adverse, lequel ne dispose, convoque riposter, que de 65 batteries d"artillerie et ns 270 canons. En finir d"après-midi, cette neuf heures de bombardements, l"artillerie allemand laisse la place à l"infanterie : das fantassins allemands se lancent anti les position françaises, et,pour la première fois, l"arme énorme qu"est ns lance-flammes dorient utilisée.

En un couple jours, donc que deux millions d"obus sont déversés sur les positions françaises dès das premières 48 heures, le front français dorient enfoncé jusqu"à une dizaine ns kilomètres. Pourtant, donc que s"acharnent deux tirs d"artillerie, les allemand ont la surprise de voir les soldats français, en outre isolés et nai pas commandement, s"obstiner à défendre leurs positions.Bien que les Français déplorent ns perte du 20 000 homme et que le fort du Douaumont cette tombé les 25 février, Joffre envoyer l"ordre ns résister coûte que coûte, positif avec détermination : « eux ne passeront pas ! ». Il applications le commandement aux la défense ns Verdun au général Philippe Pétain, pour tête aux la 2e armée et secondé par esquive généraux Nivelle und Mangin.

Voir plus: Pourquoi Mon Chat Ronronne Tout Le Temps, Pourquoi Mon Chat Ronronne

Pétain organise la défense aux Verdun

*
En place jusquà partir du 26 février, Pétain entend colmater ns brèche réalisée moyennant l"ennemi et organise une liaison avec l"arrière : 6 000 fourgonnettes prennent l"unique cheminement menant de Bar-le-Duc jusqu’à Verdun, les « voie sacrée », permettant donc en l"espace aux 24 heures d"acheminer das renforts, le ravitaillement en vivres et en munitions. Au retour, elle rapatrient les nombreux blessés. Désormais, cette sont 90 000 nommes rang 50 000 tonnes de matériel lequel sont véhiculés tous semaine.De plus, convectif limiter das pertes dans tous des divisions rang permettre de poilus du se reposer dans das environs ns Bar-le-Duc, Pétain met en place d’un rotation des unités, cette qui amènera esquive deux tiers aux l"armée français à participer ns combats aux Verdun.